Le contenu de ce blog est le reflet de mon cheminement dans la pratique de la pédagogie Montessori et n'engage que moi.
Il ne saurait se substituer à une formation de qualité.
Toutes les photos et les textes sont ma propriété. Nul n'est autorisé à les utiliser sans mon autorisation expresse.

vendredi 29 mai 2009

La 1ère table de Seguin




Nous avons commencé à travailler , il y a une dizaine de jours, le nom des nombres de 11 à 19 avec les barrettes de perles. Les 3 premiers chiffres ont été les plus longs à rentrer. Pour aider Clémence, j’ai un peu insisté par la prononciation sur la parenté entre le nom du nombre et le quantième de l’unité:
    -dix et unonze (c’est le moins évident, bien fermer le son “un” pour le rendre proche de “on”)
    -dix et deux, douze
    -dix et trois, treize.
On voit bien que pour pouvoir aider l’enfant avec cette étymologie, il faut que l’enfant ait compris le fonctionnement du système décimal et la notion d’addition. Mais en l’occurrence, ici, ça a bien aidé Clémence.

Du concret à l'abstrait



Après une période “creuse”, les activités sensorielles reviennent de plus en plus.
Aujourd’hui, ce sont les petits volumes bleus qui ont été caressés, nommés, empilés.
Puis Clémence a voulu travailler avec les cartes des volumes.
Il s’agit d’associer des cartes représentant les volumes bleues avec des images d’objets (balle, pyramide, bougie...) afin d’identifier la forme dans les objets du quotidien.
La 1ère fois que j’ai sorti cette activité (en février) , j’ai commencé par demander à Clémence d’associer les volumes avec les cartes les représentant. En effet, les volumes bleus sont des objets que l’on manipule, ils sont hautement concrets et existent dans les 3 dimensions.

jeudi 28 mai 2009

Verser des grosses graines


Ce matin, entre autres activités, Pauline a passé un bon quart d’heure avec le plateau du versé de grosses graines. L’exercice est difficile: les graines de pois chiches demandent beaucoup plus de précision que s’il s’agissait d’eau et Pauline n’a pas encore trouvé la bonne position pour que les graines “coulent” bien dans l’axe du bec verseur. Résultat, les graines n’arrivent pas à l’endroit attendu...
Mon petit élève autiste a bien compris où résidait la difficulté de l’exercice et s’est bien gardé de prendre les carafes par l’anse: il les attrape par le col et “vise” ainsi bien plus facilement le centre de l’autre pot.
Pauline, elle, répète l’exercice comme on le lui a montré et essaye de se débrouiller tant bien que mal avec les anses des carafes. Parfois, quand la carafe est bien dans l’axe, elle réussit de magnifiques versés. Mais le plus souvent, l’activité “verser des graines” se transforme en “ramasser les graines”! Mais elle y va de bon coeur et ramasse patiemment avant de recommencer. Au moins, elle travaille sa “pince à 3 doigts” pour la tenue du crayon.
Après quelques photos, un petit montage vidéo d’une succession de “désastres”...



video



Pythagore express




Hier, à ma grande surprise, Clémence a choisit toute seule de refaire la Table de Pythagore qu’elle avait mis plusieurs semaines à finir et qui prenait encore la poussière sur sa planche de bois!
Elle avait déjà posé les 4 premières familles. 

mercredi 27 mai 2009

Atelier Montessori




Il régnait une atmosphère de ruche dans la classe aujourd’hui. Sibylle et Dya  sont venues travailler et ça n’a pas chômé!
Leur maman m’a proposé de prendre des photos, ce qui fait qu’en prime, vous pourrez me voir à l’oeuvre!
Il serait beaucoup trop long de raconter tout ce qui a été fait dans la classe durant ces 2 heures. Voici donc un petit “best-of”

mardi 26 mai 2009

Triangles constructeurs



Ces derniers temps, Clémence ne va pas spontanément vers les activités sensorielles. La lecture , les mathématiques et la vie pratique emportent son adhésion.
Je lui demande néanmoins de choisir une activité sensorielle parmi 4 ou 5 que je lui propose. Ces derniers jours, elle choisissait généralement une activité qu’elle maîtrisait déjà bien et qu’elle expédiait. Aujourd’hui, elle a pris les triangles constructeurs et y a passé beaucoup de temps.


Jusqu’à présent, elle avait surtout travaillé la 1ère boîte des triangles. Mais cet hiver, j’ai enfin pris le temps de faire tous les triangles et les boîtes qui vont avec en cartonnage (enfin, la moitié des boîtes, j’ai encore un peu de travail...).
Pour comprendre ce qu’à fait Clémence aujourd’hui, petit tour d’horizon des différentes boites:

lundi 25 mai 2009

Au jardin



J’ai retrouvé aujourd’hui la petite loupe vendue avec le dernier numéro de Youpi. Clémence s’est empressée d’aller l’utiliser pour observer de plus près le magnifique pavot éclos ces derniers jours.

jeudi 21 mai 2009

Addition vertigineuse



Clémence continue son petit bonhomme de chemin avec les additions. Tous les 2 ou 3 jours, je lui en prépare une nouvelle. Celle d’aujourd’hui lui a réservé une petite surprise!

Nouvelles fabrications




Cet automne, je m’étais dépêchée de fabriquer les boîtes du grand alphabet mobile en cartonnage. Malheureusement, la bande de kraft que j’avais utilisée n’était pas appropriée: le fond de mes boîtes était glissant, les casiers n’arrivaient pas à coller dessus. Mais surtout, mes casiers étaient beaucoup trop grands. Il suffisait d’une pichenette pour que l’intérieur ressemble à ça:




mercredi 20 mai 2009

Tresse et table de Seguin


Clémence voulait apprendre à faire une tresse. J’ai bricolé une planchette de bois, 3 cordelettes de couleurs différentes et un clou. Et c’est parti pour une présentation! Puis c’est au tour de Clémence.

mardi 19 mai 2009

Volcan



Depuis que nous avons acheté un magazine “Youpi” consacré aux volcans, Clémence s’est prise de passion pour les volcans. Nous n’avons pas eu le temps de faire l’expérience avec Victor, mais nous avons profité du passage de Kikabeille à la maison pour le faire.

Encore des lettres rugueuses



Clémence avait fini d’apprendre toutes ses lettres rugueuses quand j’ai appris en stage qu’il était judicieux de faire une frise de lettres rugueuses à accrocher au mur de la classe. Quand l’enfant a travaillé une lettre, on lui demande de la retrouver dans la frise, de la toucher. On peut aussi lui demander de nommer les lettres qu’il connaît...
Comme j’étais en plein déménagement et que Clémence ne semblait pas avoir de problème, je n’avais pas fabriqué ce matériel. Mais ces derniers temps, j’ai constaté qu’il y avait parfois de petites confusions de lettres. La frise m’est alors revenue à la mémoire et je l’ai fabriquée.

jeudi 14 mai 2009

Grande addition - toute seule




Aujourd’hui, Clémence a refait une grande addition, toute seule.
J’ai mis les quantités dans les plateaux. Il est important que ce soit l’adulte qui le fasse car l’addition doit être “statique” - c’est à dire sans retenue- et la somme ne pas dépasser 9999.

Ensuite Clémence s’est débrouillée. Elle avait la possibilité de mettre sa somme dans un grand plateau, mais elle a préféré le foulard.




Le soin de sa personne




J’ai ajouté dans la classe un petit miroir, une brosse et des barrettes. Clémence aime venir s’y coiffer longuement le matin.
Quant à Pauline, elle continue à passer des heures à se laver les mains. Et le “miracle” décrit par Yvette se réalise: les gestes montrés lors de la présentation et qu’elle ne faisait pas apparaissent petit à petit en fonction de ses capacités. La voilà maintenant qui commence à frotter ses doigts un par un, qui utilise la brosse à ongles, qui passe du temps à s’essuyer les mains...
Et quand le miroir est libre, elle aussi essaye de se brosser les cheveux..

mercredi 13 mai 2009

J'adore ça!



Une seule photo, c’est tout ce que vous aurez pour ce billet!
Sibylle et Dya sont revenues travailler cet après-midi et je n’ai pas vu passer le temps, ni eu l’opportunité d’attraper mon appareil autrement que pour cette unique photo.
C’est vraiment agréable d’avoir plusieurs enfants dans la classe surtout quand ils sont demandeurs et intéressés par à peu près tout ce qu’on leur propose.
C’était la 2ème séance pour ces 2 petites filles qui commencent à bien prendre leur marques. Elles sont restées 2h à travailler presque non-stop!
Elles reviendront travailler régulièrement les mercredis après-midi et Dya qui a appris toute seule le nom et le son des lettres est déjà ravie à l’idée d’écrire avec le grand alphabet mobile la prochaine fois...
 

mardi 12 mai 2009

La grande addition




Grand (et long!) moment aujourd’hui avec la présentation de la Grande Addition, celle qui fait comprendre à l’enfant ce que veut dire “additionner”.
Si l’on est dans une classe, il faut réquisitionner 3 autres enfants qui savent faire la magie du nombre. Sinon l’enfant travaille seul, mais on lui demandera de donner un nom aux 3 plateaux de départ.

La technique est très simple, en somme. Quand l’enfant a déjà traversé la numération avec les perles et les symboles, sait associer les 2 et faire la magie du nombre, la Grande Addition ne présente aucune difficulté.

lundi 11 mai 2009

Table de Pythagore



Ce matin, Clémence a repris sa table de Pythagore qui n’attendait plus que sa famille dorée pour être terminée. Elle était fière du résultat et a voulu qu’on la garde un peu avant de la ranger. Elle prendra donc encore un peu la poussière... Il faut dire que, vu sous cet angle, les tables de multiplications, c’est vachement joli! (évidemment, Clémence ne sait pas qu’il s’agit des tables de multiplication)

jeudi 7 mai 2009

Petit bilan de reprise


Edit d'avril 2012: Ce post et quelques autres ont des images mal positionnées. Je copie-colle l'ancien blog et n'ai pas le temps de remédier au problème. dans une autre vie, peut-être...


Voilà une petite semaine que nous avons repris le travail dans la classe, tranquillement.
Le Sensoriel n’est pas très attractif en ce moment, mais la Vie Pratique a le vent en poupe!

dimanche 3 mai 2009

Le cinquième stage



La semaine dernière j’étais de nouveau à Villemus pour le stage de 5ème niveau. Depuis octobre, tous les stages que je fais sont couplés avec un autre niveau et c’est avec un grand plaisir que je retrouve tout un groupe qui a démarré sa formation en octobre et qui faisait là son 3ème niveau. 
Côté 5ème niveau proprement dit, le programme -comme toujours- était proprement génial. Le travail sur les fractions, les nombres décimaux devient complètement évident et l’on comprend enfin concrètement de choses qu’on avait fini par admettre mais que personne ne nous a jamais expliquées. Par exemple, pourquoi multiplier par un nombre inférieur à 1 revient à diviser et diviser par un nombre inférieur à 1 à multiplier...
En grammaire, je me suis régalée avec l’analyse logique. En géométrie, les présentations ultra-sensorielles permettent d’aller très loin dans les notions... Bref, un pur régal!