Le contenu de ce blog est le reflet de mon cheminement dans la pratique de la pédagogie Montessori et n'engage que moi.
Il ne saurait se substituer à une formation de qualité.
Toutes les photos et les textes sont ma propriété. Nul n'est autorisé à les utiliser sans mon autorisation expresse.

mercredi 18 mars 2009

Tableau des symboles


Le travail de la numération avance à grand pas! Après avoir abordé les quantités en perles, Clémence a travaillé en parallèle sur les symboles 1 - 10 - 100 - 1000. Quand elle a découvert avec les perles comment passer d’une quantité à l’autre, je lui ai fait remarquer et mémoriser le nombre de zéros de chacun des symboles.

Depuis quelques jours, Clémence se régale avec le travail de la Banque: un grand plateau contenant de nombreuses unités, dizaines, centaines et milliers. Le premier travail quand on présente la banque, c’est d’expliquer à l’enfant qu’il y a des plaques de 100 et des cubes de 1000 en bois, ceci par pure économie. On fait la démonstration que la plaque de bois recouvre exactement la plaque de perles, que le cube de bois a les mêmes dimensions que le cube de perles et que 10 plaques de bois empilées forment un cube.
A ce propos, il m’est arrivé une mésaventure avec ce matériel en bois: je l’ai acheté chez Adena Montessori. Pour les cubes, aucun problème: ils ont les mêmes dimensions que les cubes de perles achetés chez eux (en perles de 8 mm). Les plaques de cent recouvrent exactement les plaques de perles. Le problème, c’est que lorsque on superpose ces plaques, au bout de 9, on atteint déjà la hauteur du cube! Rageant...
J’ai donc gardé les cubes et refait toutes les plaques de cent à la bonne épaisseur...
Et voilà Clémence avec sa banque: “Je voudrais 3 centaines (ou 3 cents), s’il te plaît”. Clémence me sert dans un petit plateau et je recompte: “cent, 2 cents, 3 cents”. Puis je demande une quantité dans une autre catégorie...
Ou bien je donne à Clémence une quantité dans un plateau et lui demande de me dire ce que c’est. Elle adore ça. Et il faut dire que c’est vraiment ludique, avec un petit côté “marchande” qui tombe très bien en ce moment.



Mais revenons à notre tableau des symboles: puisque Clémence manipule plusieurs unités, dizaines, centaines ou milliers en perles, il faut qu’elle puisse le faire aussi avec les symboles.



On fait ensuite la même chose avec la colonne des centaines et des milliers. Et là, il n’y a plus de problème de vocabulaire et ça va tout seul, regardez:


video




Qui a dit que les maths, c’était compliqué?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire