Le contenu de ce blog est le reflet de mon cheminement dans la pratique de la pédagogie Montessori et n'engage que moi.
Il ne saurait se substituer à une formation de qualité.
Toutes les photos et les textes sont ma propriété. Nul n'est autorisé à les utiliser sans mon autorisation expresse.

dimanche 6 février 2011

Une nouvelle table de Pythagore


Comme si je n’avais pas suffisamment de matériel nouveau à faire, voilà que je me mets à refaire du matériel déjà fabriqué il y a 3 ans. Malgré le temps passé à l’époque, ma table n’était pas fonctionnelle. Par crainte de mal découper le carton au cutter (je n’avais à l’époque qu’un petit cutter de mauvaise qualité), je l’avais fabriquée sur du papier pour peinture acrylique, très rigide, mais peu épais. Le résultat était joli, mais les morceaux pas faciles à saisir, ils glissaient, les coins se gondolaient et il était très difficile de la mettre en ordre précisément.
Clémence s’en était contentée. Mais Pauline n’a pas le même caractère: quand elle fait les choses, elles aiment qu’elles soient bien faites. Elle a une exigence de minutie beaucoup plus grande que Clémence.
Depuis que je lui avais présenté la table, elle y retouchait très peu, se lassant de devoir ce battre avec des morceaux trop légers ne restant pas en place.
J’ai donc pris mon courage à 2 mains et j’ai refait la table sur un grand carton blanc et gris de 2,5 mm d’épaisseur.
Le tracé des lignes est assez rapide, mais il faut être précis et soigneux si l’ont veut que la table soit jolie. Ensuite, il suffit de découper les bandes par famille (en forme d’équerre) avant de peindre.
J’ai tracé sur le côté blanc et peint le côté gris. Ainsi, les morceaux restent bien plats. Entre les 2 couches d’acrylique, un léger égrenage à papier de verre 240 puis 2 couches de vernis acrylique incolore avec égrenage entre les 2 couches. Le résultat est vraiment très chouette!
Quand les bandes sont peintes, il ne reste plus qu’à reprendre son cutter pour détacher les morceaux. Tout cela est assez rapide.
Par contre, j’ai dû fabriquer une autre boite car la 1ère n’était plus assez haute. Et là, j’y ai passé pas mal de temps pour faire toutes les séparations. Mais j’avoue que je suis vraiment contente du résultat et Pauline qui l’a reprise a confirmé qu’elle était plus agréable à manipuler. Ouf!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire