Le contenu de ce blog est le reflet de mon cheminement dans la pratique de la pédagogie Montessori et n'engage que moi.
Il ne saurait se substituer à une formation de qualité.
Toutes les photos et les textes sont ma propriété. Nul n'est autorisé à les utiliser sans mon autorisation expresse.

vendredi 19 février 2010

Anniversaire montessorien




Nous avions pris rendez-vous pour un atelier avec Siylle, Dya et Kikabeille cet après-midi. Mais la gastro ne m’ayant pas épargné et Clémence étant encore fatiguée, nous nous sommes contentées de nous voir pour fêter avec un peu d’avance les 5 ans de Clémence.
Comme l’an dernier, j’avais préparé un anniversaire montessorien, mais cette fois-ci, il y avait des enfants et cela m’a permis de constater à quel point cette petite «cérémonie» intéresse autant l’enfant concerné que ceux qui sont conviés à y assister.


l’idée est très jolie: mettre en relation le nombre d’années écoulées avec le phénomène astronomique de l’année et rappeler les grands événements de la vie de l’enfant.
Pour le mettre en place, il suffit d’une corde ou de la ligne, d’une bougie et d’un globe.
Si on n’a pas de ligne, on fore une ellipse avec la corde. Au centre, on place la bougie que représente le soleil. 
L’enfant qui fête son anniversaire porte la terre. On rappelle aux enfants que chaque fois que la terre fait un tour de soleil, il se passe un an.
L’adulte fait placer l’enfant sur un point de l’ellipse et rappelle la date de naissance de l’enfant. Celui-ci va tourner lentement autour de la bougie en tenant la terre dans ses mains. Pendant ce temps, l’adulte raconte quelques faits marquants de la vie de l’enfant, éventuellement à l’aide de photos.
A chaque tout, l’enfant marque une pause, le temps de bien compter chaque année. Quand l’enfant a tourné autant de fois qu’il a d’années, on lui  souhaite un bon anniversaire et il souffle la bougie du soleil.
On peut alors prendre le temps de mieux regarder ensemble les photos qui ont été montrées.
Aujourd’hui, par manque de temps, je n’avais pris qu’une photo de la naissance et de chaque anniversaire, mais on peux en choisir 2 ou 3 par année.





Après cela, est venu le plus traditionnel temps des bougies sur le gâteau et des cadeaux.



5 COMMENTAIRES Gérer les commentaires de cette entrée
Joyeux anniversaire à Mademoiselle !
mardi 23 mars 2010 - 10:39
LIBELLULE
Merci pour elle ;-)
mardi 23 mars 2010 - 12:06
CÉLINO
Merveilleux !!
Peut-on commencer pour les 2 ou 3 ans de l'enfant, même si on ne lui a pas encore expliquer la terre et le soleil, ou peut-on justement en profiter pour faire cette présentation "astronomique" ?

Par ailleurs, peut-on présenter un écorché de corps humain à une petite de presque trois ans (le matériel en question est souvent donné pour à partir de 8-9 ans) ? Ma fille me parle de ses os (comme ceux du poulet !!!), et m'interroge régulmièrement sur ses veines (les traits bleus qu'on a tous à l'intérieur des poignets !!) ? NE risque-telle pasles cauchemar ? Que fait on en pédagogie Montessori sur ce sujet ?

Merci beaucoup pour votre blog, c'est une bouffouée d'oygène formidable !!!
lundi 29 mars 2010 - 16:27
LIBELLULE
Pour un enfant de 2 ans, je pense que c'est clairement trop tôt. A 3 ans, on peut sans doute proposer une version simplifiée (les photos, un tour autour de la bougie, c'est un an, sans trop entrer dans les détails...).
A 4 ans, ça commence à devenir vraiment chouette!

En ce qui concerne l'écorché, en Montessori et personnellement, on évite, surtout si c'est un peu réaliste.
A 3 ans, on parle de ce que l'enfant peut intégrer sur son corps. L'os, il en a une vision par le poulet, et il peut le sentir à travers sa peau. Le trajet de la nourriture, on peut le tracer sur le corps de l'enfant.
Les veines, comme tu le dis, on les voit sous la peau.
A cet âge, surtout parler du corps, nommer, situer les organes sur son propre corps... Mais la représentation risque effectivement de provoquer incompréhension et rejet.
M Montessori réservait l'étude vraiment scientifique du corps humain quand l'enfant avait déjà bien avancé en botanique et en zoologie. Vers 6 ans, l'enfant est prêt à vivre l'explication de l'intérieur de son corps. Avec tact ;-)
lundi 29 mars 2010 - 20:57
CÉLINO
Merci beaucoup pour ces précisions et éclaircissements !
mardi 30 mars 2010 - 15:35

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire